Nous vivons dans une charnière du temps

 

Il est vrai qu’une charnière est une « ferrure de rotation » et le fer c’est dur, et la roue du destin n’arrête pas de tourner. Techniquement, cette ferrure se compose de deux parties, l’une fixe et l’autre mobile et articulée. Le temps du passé est fixé derrière nous. Celui du futur est inconnu ; il nous attend avec les mystères et les craintes qu’il génère.

Il est vrai qu’une charnière est une « ferrure de rotation » et le fer c’est dur, et la roue du destin n’arrête pas de tourner. Techniquement, cette ferrure se compose de deux parties, l’une fixe et l’autre mobile et articulée. Le temps du passé est fixé derrière nous. Celui du futur est inconnu ; il nous attend avec les mystères et les craintes qu’il génère.

Dans l’espace et le temps, une charnière constitue un point de jonction, une période de transition entre deux domaines qui se succèdent. La succession des ères zodiacales marque mystérieusement le rythme de l’histoire des hommes. Nous vivons dans la période qui relie l’ère du poisson à l’ère du verseau. L’histoire nous apprend que chaque changement d’ère correspond à de profonds bouleversements : religieux, sociaux et politiques, avec le rejet de l’ère précédente. C’est dans la période « charnière » entre deux ères que s’amorcent les bouleversements. Je pense que nous entrons dans un nouveau monde qui ne renie pas systématiquement « les vérités » du passé mais va s’efforcer de les étudier pour mieux les comprendre. Déjà de nombreux scientifiques ne se réfugient plus dans l’affirmation « je n’y crois pas » lorsqu’interviennent des guérisons inexplicables comme c’est le cas pour les brûlures, les entorses, les verrues, l’eczéma et bien d’autres affections guéries par de vieilles recettes « empiriques ». Des « miracles » seront de plus en plus expliqués, comme ce fut le cas pour le fonctionnement de la foudre qui, il n’y a pas si longtemps, était considérée comme la punition infligée par Dieu.

Ces progrès ne constitueront pas une négation de la spiritualité dans son essence même. À la base des « croyances scientifiques » il y a la notion du big-bang pour expliquer l’origine de notre univers. Il s’agit d’une explosion ou d’une implosion titanesque qui a libéré toute l’énergie contenue dans « un point sans dimension ». L’énergie libérée s’est transformée en matière par coagulation et a constitué notre univers matériel. Mais il est admis de penser que la vie, le souffle créateur, l’élément inconnu qui a été le détonateur de cette explosion, cette énergie primordiale est présente dans toute matière. On peut lui donner des noms différents, Dieu, le Grand Architecte de l’Univers ou encore le Graal, on lui reconnaît cette antériorité et sa présence en chaque élément de notre monde.

Notre science étudie l’origine de notre univers. Actuellement un accélérateur de particules – celui qui a constaté qu’elles pouvaient se déplacer plus rapidement que la lumière – a entrepris de découvrir ce qui s’est passé quelques millièmes de seconde après le big-bang. Je me suis permis de demander à l’un de ces savants si ensuite ils rechercheraient ce qui est intervenu avant le big-bang ? Surpris, peut-être effrayé, il m’a répondu qu’il pensait qu’ils ne pourraient pas entreprendre une telle recherche...
Ce qui existe hors de notre compréhension, ce qui se mani- feste depuis que l’homme observe le monde où il vit, ce qui établit avec lui des contacts étranges ; tous ces éléments qui le surprennent, l’effrayent ou le subliment, méritent d’être étudiés objectivement. Il me semble que le temps est révolu où la réaction était d’affirmer « j’y crois » ou « je n’y crois pas ».

Il est vrai que des apparitions se manifestent et qu’elles sont interprétées différemment selon la culture de ceux qui en sont les témoins. Il est vrai que des événements intervien- nent provoqués volontairement par des humains ou de façon fortuite et contredisent les lois connues de la nature. Ces « miracles » s’étendent à des guérisons inexpliquées mais irréfutables... et tout cela depuis des millénaires.

Notre démarche sera de parcourir des faits dont l’authenti- cité n’est plus à mettre en doute. Il s’agira d’apparitions dans le domaine religieux ou dans des états qui peuvent être qualifiés d’hypnotiques, qu’ils soient spontanés ou provoqués. Il s’agira aussi des images de nos rêves et de celles que nous transmettent étrangement, avec parfois des vibrations sonores, la mémoire contenue dans des cristaux. Nous constaterons combien notre nature humaine peut nous mettre en contact avec des lieux, des êtres ou de la matière qui n’existent que dans notre « imaginaire » et nous faire vivre intensément des événements absolument virtuels. Des résultats concrets se manifestent alors dans tous les domaines y compris celui de notre santé physique et psychique. Une autre réalité est à notre portée et nous pouvons y accéder sainement. Il ne s’agit pas de « dons » mais d’un chemine- ment dans un Savoir qui peut nous conduire à la Connaissance.

C’est le fruit de cette Connaissance que je souhaite partager avec vous en dépassant les « idées reçues » qui nous figent dans un véritable obscurantisme. Notre potentiel humain nous invite à « vivre » les possibilités qu’il nous offre. En contact et en harmonie avec les « forces de la nature », ces forces qui animent l’univers, nous découvrirons comment elles se cachent secrètement au plus profond de chacun de nous.

Charly Samson

 

Si cet extrait vous a intéressé,
vous pouvez en lire plus
en cliquant sur l'icone ci-dessous 

Apparitions miracles et guérisons

Nous vivons dans une charnière du temps | Signes et Sens - Communiqué de presse

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.