Une étude révèle qu'une reprise de pontage aorto-coronarien améliore la survie à long terme

30 septembre 2019
   
ROCHESTER, Minnesota — Lorsqu'un patient qui a subi un pontage aorto-coronarien (PAC) nécessite une deuxième intervention chirurgicale en raison d'une douleur thoracique récurrente, le plus souvent il s'agit d'une intervention coronarienne percutanée (IPC), communément appelée angioplastie coronarienne, avec des stents.

Une étude publiée en septembre dans la revue Mayo Clinic Proceedings présente la reprise du pontage aorto-coronarien comme une meilleure option possible. L’étude de cohorte, basée sur les dossiers médicaux de 1 612 patients de la Mayo Clinic de 2000 à 2013, a montré que la survie globale était augmentée avec la reprise du pontage coronarien par rapport aux patients ayant subi une intervention coronarienne percutanée.

La survie à long terme était améliorée, en particulier par rapport à une intervention coronarienne percutanée impliquant des pontages antérieurs.

Le pontage coronarien dévie le sang autour d'une section d'artère coronaire bouchée ou partiellement bouchée, afin d'améliorer le flux sanguin. La procédure utilise un vaisseau sanguin sain provenant de la jambe, du bras ou du thorax du patient et le greffe au-delà des artères coronaires obstruées. L'intervention coronarienne percutanée est une procédure permettant d'ouvrir les artères bouchées, souvent en plaçant un tube de treillis métallique appelé stent. Certains stents sont enduits de médicaments pour contribuer à maintenir le vaisseau sanguin ouvert.

La plupart des études antérieures ont montré une survie à long terme similaire avec les reprises de pontages coronariens par rapport à une intervention coronarienne percutanée. L’étude de la Mayo Clinic a révélé que la survie à 10 ans des patients ayant subi une reprise de pontage coronarien reflétait une amélioration absolue de 15 % par rapport aux patients similaires ayant subi une intervention coronaire percutanée.

Les résultats ont une portée clinique étant donné que la reprise de pontage coronarien n'est pas souvent envisagée, explique Chaim Locker, M.D., chirurgien cardiovasculaire à la Mayo Clinic et investigateur principal de l'étude. « Actuellement, beaucoup considèrent l'ICP comme le premier choix pour les patients nécessitant une nouvelle intervention chirurgicale après un premier pontage aorto-coronarien », indique le Dr. Locker. « Cependant, nos données démontrent un bénéfice clair de la reprise de PAC en termes de survie globale. »

Cette étude indique que le nombre de patients subissant une reprise de pontage coronarien a diminué considérablement ces dernières années. Alors que le risque de mortalité précoce est plus élevé chez les patients ayant subi une reprise de pontage aorto-coronarien, le risque de mortalité à long terme est réduit de 28 % comparé aux patients ayant subi une intervention coronarienne percutanée dans l'étude de Mayo.

« Cette étude, qui utilise une cohorte de patients plus récente que les études précédentes et compare l'utilisation de techniques chirurgicales contemporaines à l'utilisation de stents, démontre un bénéfice clair en termes de survie globale pour les patients avec une reprise de PAC », commente le Dr. Locker. « Cet avantage potentiel doit être considéré parmi les options de traitement après un pontage initial ». C'est particulièrement vrai pour les patients sur lesquels on doit traiter un pontage malade réalisé avec une veine saphène (jambe).

Plus d'infos : www.mayoclinic.org

###

À propos de Mayo Clinic
Mayo Clinic est une organisation à but non lucratif, engagée dans l’innovation dans la pratique, la formation et la recherche cliniques. Elle offre une oreille bienveillante et fournit une expertise et des réponses à tous ceux qui souhaitent guérir. Rendez-vous sur Mayo Clinic News Network pour obtenir d'autres actualités de Mayo Clinic et Les coulisses de la Mayo Clinic pour en savoir plus sur Mayo Clinic.