Bataille de Verdun : le piège de l'usure

21 février 1916, le jour vient de se lever. Près de Verdun, les soldats français en faction sur cette partie paisible du front ouest, sont comme tous les jours en état d'alerte. Ils surveillent le no man's land entre les deux camps mais ne décèlent toujours aucune activité en face. Soudain, la tranquillité matinale est interrompue par le vacarme terrible de 1220 pièces d'artillerie qui tirent sur un front de plus de 12 kilomètres. C'est la plus grosse concentration de feu que n'ai jamais connu le front de l'ouest. Ces tirs de barrage marquent le début de la plus grande, plus longue et plus meurtrière bataille de la première guerre mondiale...
Pour en savoir plus : https://www.youtube.com/watch?v=VpK-aFTll5o

21 février 1916, le jour vient de se lever. Près de Verdun, les soldats français en faction sur cette partie paisible du front ouest, sont comme tous les jours en état d'alerte. Ils surveillent le no man's land entre les deux camps mais ne décèlent toujours aucune