La minute de l'investisement : le risque n'est pas toujours là où on croit qu'il se trouve...

Investir en obligations ou en actions ? Beaucoup se posent la question... Tous les jours, on entend le même refrain. Les actions sont hors de prix !

Aujourd'hui, la cac 40 offre des multiples de valorisation de 17 fois pour 2021, ce qui fait un rendement de 5,5 % par an dans un monde à inflation zéro. C'est pas beaucoup ? peut-être, mais c'est bien mieux que les moins 0,6 % annuel du bund allemand, les moins 0,3 % de l'oat français. J'aimerais beaucoup lire dans la presse spécialisée un article expliquant que ce sont les obligations corporates et souveraines qui sont hors de prix et non les actions qui offrent des rendements extraordinaires encore, dans un univers où les investisseurs sont friands de placer leur argent à taux négatifs, c'est à dire, un univers où les mecs adorent prendre des risques pour récupérer moins que ce qu'ils ont investi au bout de 10 ans ! Et pour ceux qui parlent d'actifs peu risqués sur les obligations, allez donc dire ça à celui qui détenait des obligations grecques en 2011 où celui qui a prété au Vénézuella, ou encore à celui qui a prété à la sociéte Vallourec il y a 10 ans, ces gens là ont tout perdu. Le risque est supérieur sur le marché de la dette à mon sens. En outre, quand vous investissez sur  un actif qui développe une volatilité quotidienne supérieure au rendement annuel, vous êtes sur un actif extrèmement risqué. Je parle toujours des obligations en l'occurrence, pas des actions... Ceux qui ont du bon sens comprendront facilement ceci.
Cet article est une analyse personnelle, il n'est pas un conseil d'investissement. Les investisseurs doivent toujours prendre conseil auprès de leur banque avant d'initier un investissement.

Ivan Capéla - trader pour compte propre.